Rentrez littéraire !

rentrez littéraire ! 2014

Pour les libraires, la rentrée littéraire est un moment attendu, celui où nous pouvons découvrir des centaines de romans nouveaux, avec en tête un seul mot d’ordre : vous les conseiller à la rentrée, vous donner autant de plaisir à lire que nous en avons eu pendant l’été.
Voici notre première sélection.

    La sélection :

    Une vie à soi

    Une vie à soi

    De Laurence Tardieu
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €

    « Lors d’une rétrospective au Jeu de Paume en 2011 sur Diane Arbus, Laurence Tardieu retrouve, dans les photos, les lettres et les éléments biographiques attenant à l’exposition, un peu d’elle-même : la même enfance privilégiée et trop protégée dans une riche famille bourgeoise, le même sentiment de solitude, le même regard, la même expression de docilité, d’irréalité, la sensation » d’être et de ne pas être ». Après avoir été » au bord de l’effondrement », ce qu’elle raconte dans « la confusion des peines », l’auteur trouve un réconfort auprès de ses deux filles qu’elle élève seule, auprès de son éditeur, et aussi auprès de Diane Arbus avec laquelle elle trouve des similitudes et des résonances étonnantes de vies : dans leur vie d’artiste, mais aussi de femme, de mère, et d’écrivain, elles ont suivi le même chemin de descente sociale. Pour notre bonheur, Laurence Tardieu revit et revient à l’écriture avec un texte profond, courageux, et lumineux. »
    Christine - Librairie Ravy, Quimper

    Les singuliers

    Les singuliers

    De Anne Percin
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 22,00 €

    « Un roman épistolaire qu’on ne lâche pas. La fin du 19ème Le monde des artistes à Paris, Pont-Aven, Bruxelles. Des rencontres : Paul Gauguin, Van Gogh, James Ensor… Un vent nouveau dans les arts, les débuts de la photographie, l’évolution des mœurs… Anne Percin, une auteur à lire absolument, en jeunesse comme en adulte. »
    Françoise - Librairie Le Neuf, Saint-Dié des Vosges

    Les Hommes meurent, les femmes vieillissent

    Les Hommes meurent, les femmes vieillissent

    Isabelle Desesquelles
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €

    « Alice est esthéticienne. A « l’Eden », elle reçoit des femmes à qui, en plus de prodiguer des soins de grande qualité, elle prête une oreille attentive, au cœur de l’intime. Des histoires de femmes d’une même famille, Jeanne, Lili, Clarisse, des vies choyées ou bousculées, des personnalités hautes en couleurs… et en filigrane, le souvenir omniprésent d’Eve, celle qui quinze ans plus tôt s’est donné la mort. Un roman à la construction originale qui donne une parole décomplexée aux femmes. »
    Céline - Librairie Le Neuf, Saint-Dié des Vosges

    « Depuis vingt ans, Alice masse des femmes à l’Éden, leur offre un moment de calme dans sa petite cabine exiguë. Ce soir, elle déménage dans l'immeuble d'en face et relit les fiches qu'elle a écrite sur ces dix femmes liées par le sang et la mort d'Eve. Des femmes qui parlent d'elles et de leur coprs sans tabou. De leurs pensées émergent la peur de vieillir, l'envie de plaire, les complexes. Et l’Éden semble être leur remède. On est emporté dans un tourbillon de sentiments, on se reconnaît dans les réflexions, les peurs de ces femmes au point que nous aussi, on aimerait aller se faire masser à l’Éden par Alice. »
    Olivia - Librairie La Buissonnière, Yvetot

    Deep Winter

    Deep Winter

    De Samuel W. Gailey
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 23,40 €

    « J'ai adoré ce livre. L'histoire se passe dans une petite ville de Pennsylvanie. Un crime vient d'y être commis. Tout accuse Danny qui a retrouvé le corps de Mindy, la seule amie qu'il avait en ville. Géant et simple d'esprit, il est aussi orphelin et tout le monde le méprise et le craint. Bref, c'est le bouc émissaire idéal et, l'adjoint du shérif, un homme méchant et sans scrupule, se charge de l'inculper. Mais Danny ne va pas se laisser faire... Tout va très très vite dans ce livre. L'action se passe en 24H et j'ai vraiment marché. On se croirait un peu dans un film des frères Coen. C'est grinçant, il y a plein de rebondissements et les personnages sont tous très réussis. »
    Céline - Librairie L'Armitière, Rouen

    « Au fin fond de la Pennsylvanie se trouve la petite ville de Wyalusing qui vit tranquillement et où tout le monde connaît tout le monde. Quand le corps sans vie de Mindy, serveuse au café-restaurant, est retrouvé tout semble accuser Danny « idiot du village » et coupable idéal. Mais Mindy était la seule à apporter un peu d’attention et d’amitié à Danny et il ne se laisse pas faire. Une véritable chasse à l’homme, particulièrement violente, s’engage entre Danny guidé par des voix et ses poursuivants : l’adjoint du shérif et les deux frères de Mindy, d’une part, guidés par une forme de bestialité, et d’autre part le vieux shérif et un flic venu de la ville qui tentent d’enrayer le rouleau compresseur. Dans ce premier roman d’une force et d’une noirceur formidables Samuel W. Gailey nous fait plonger au cœur de la violence humaine, quand les plus bas instincts prennent le dessus sur la raison. »
    Valérie - Librairie Ravy, Quimper

    « Victime d'un accident lors de son enfance, qui l'a laissé orphelin et a stoppé le développement normal de son cerveau, Danny est en proie aux perpétuelles moqueries et regards en coin des habitants de Wyalusing, Pennsylvanie. Adulte, il a appris à vivre en toute discrétion. Mais quand il découvre le corps sans vie de sa seule véritable amie, assassinée dans sa caravane, il ne comprend pas tout de suite que le piège se referme sur lui... Un premier roman noir très maîtrisé, qui souligne la bêtise ordinaire et la haine de la différence encore trop présente dans les petites villes américaines. »
    Hélène - Librairie Le Bateau Livre, Lille

    « Les pages de ce roman tremblent de l'histoire qu'elles nous montrent. Chaque phrase, aussi courte qu'un battement de coeur, est une fuite en avant, un trébuchement, une impasse. Il n'y pas de héros, ici, juste un idiot que s'acharnent à suivre le narrateur glacé, la foule des personnages, le lecteur. Cet idiot-là, il ressemble à un enfant, du moins, lorsque l'attention du lecteur s'endort ; en vérité, Danny est un homme bouleversé par ses intuitions, ses sensations et ses fantasmes. Il va fuir car il va être la proie de la violence et de la haine que l'on éprouve pour les idiots; mais tout au long de sa fuite, on entend le grondement parfois sourd, parfois assourdissant, de ses pensées, de l'effort violent qu'il se fait pour comprendre ce qu'il fuit. »
    Alexeï - Librairie L'Esperluète, Chartres

    « Vingt-quatre heures à couper le souffle dans la petite ville de Wyalusing, 379 âmes. Le soir de son anniversaire, Mindy est retrouvée dans un bain de sang. Danny, le grand gentil un peu benêt, fait un coupable tout désigné... Un roman noir, violent, haletant, petit frère de Steinbeck et cousin de Lynch. »
    Caroline - Librairie Dialogues, Brest

    Comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante

    Comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante

    De Mohsin Hamid
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €

    « Génial ! L'histoire serait trop compliquée à raconter ici en quelques lignes. Sachez seulement que le héros de ce roman est né quelque part dans un pays anonyme du continent indien et qu'il va monter à la ville pour faire fortune. C'est drôle, bien écrit et plein de rebondissements. On peut le lire en mode détente mais, sans en avoir l'air, ce livre aborde aussi des sujets sérieux et fait réfléchir. Il y est notamment question de globalisation, d'écologie, du travail et caetera et caetera... J'ai adoré ! »
    Camille - Librairie L'Armitière, Rouen