Rentrez littéraire !

rentrez littéraire ! 2014

Pour les libraires, la rentrée littéraire est un moment attendu, celui où nous pouvons découvrir des centaines de romans nouveaux, avec en tête un seul mot d’ordre : vous les conseiller à la rentrée, vous donner autant de plaisir à lire que nous en avons eu pendant l’été.
Voici notre première sélection.

    La sélection :

     < 12345...1819 > 
    L'ange gardien

    L'ange gardien

    De Jérôme Leroy
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,90 €

    « J'aime beaucoup (et de plus en plus) les romans de cet auteur. "L'ange gardien" n'est pas la suite mais le prologue de son précédent roman à la Série Noire - "Le Bloc" - qui racontait l'ascension au pouvoir de l'extrême droite française. L'intrigue de "L'ange gardien" se situe donc quelques années avant. C'est l'histoire d'un tueur professionnel, amateur de poésie. L'organisation secrète pour laquelle il travaille cherche à l'éliminer mais il n'a pas dit son dernier mot. Avec l'aide d'un écrivain sans succès (et passablement déprimé), il s'apprête à révéler des secrets d'état qui pourraient bien ébranler le système dans son entier. Suspens, action, politique, humour (noir), poésie, sensualité... Jérôme Leroy frappe fort et on en redemande ! »
    Yann - Librairie L'Armitière, Rouen

    L'art presque perdu de ne rien faire, Collection bleue

    L'art presque perdu de ne rien faire

    Collection bleue
    De Dany Laferrière
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,90 €

    « Passé le titre loufoque , audacieux, le constat est fort. Cet art est effectivement « presque perdu » mais pas pour Dany Laferrière qui en use avec patience et perspicacité pour le plus grand plaisir du lecteur, qui découvre dans cet essai passionnant l'éloge et la démonstration d'un magnifique Art de vivre. Ne rien faire, prendre du repos, s 'accorder du répit donnent à la pensée un champ d'action, de liberté incroyable, une latitude sans limite, une attitude idéale. Exercice qui nous élève et nous entraîne en compagnie de l'auteur, « spécialiste mondial de la sieste » (comme il se définit lui même) sur le chemin de ses réflexions, de ses lectures, de ses rêves, ses réminiscences et ses raisonnements les plus subtils. Et nous croisons Salinger, Borges, Rulfo, Garcia-Marquez , Choderlos de Laclos, Boulgakov...sentons l'air de l'Ilang, l'Ilang ou du café, apprenons à rester immobile, à apprécier le futile, à optimiser l'insomnie, à danser la vie... « Lire n'est pas nécessaire pour le corps, seul l'oxygène l'est, mais un bon livre oxygène l'esprit » et, avec « L'art presque perdu de ne rien faire », notre respiration est posée, tranquille, délicatement apaisée et notre esprit appréhende dans un bien être absolu les ressorts de la connaissance. « ...Le plus beau voyage dans le temps que je connaisse c'est celui que procure la lecture. On vous croit dans cette pièce alors que vous vagabondez dans d'autres siècles. Et cela sans faire le moindre bruit. L'imaginaire crée un si vaste espace-temps qu'il élimine les notions du passé, de présent et d'avenir. L' art est bien la seule tentative de réponse sérieuse à l'angoisse de l'homme face à ce monstre insatiable qu'est le temps. » Dany Laferrière »
    Hélène - Librairie L'Armitière, Rouen

    Incident voyageurs

    Incident voyageurs

    Dalibor Frioux
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,00 €

    « Ce roman raconte le destin de passagers coincés dans un RER... pour une éternité peut-être. Une situation absurde que l'auteur pousse jusqu'à ses extrêmes limites. Dans ce huis-clos sous-terrain, le lecteur fait connaissance avec une galerie de personnages tous très différents (un directeur de musée, une caissière de supermarché, un chômeur longue durée et caetera et caetera...). Tous font ce qu'ils peuvent pour faire face à la situation. Fable fantastique doublée d'une critique sociale sans concession, j'ai bien aimé ce roman certes assez dérangeant mais vraiment original. »
    Céline - Librairie L'Armitière, Rouen

    Peine perdue

    Peine perdue

    De Olivier Adam
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,50 €

    « J'ai beaucoup aimé le nouveau roman d'Olivier Adam. L'intrigue se passe sur la côte d'Azur, du côté de Nice ou de Cannes. Au début du roman, un jeune homme dénommé Antoine, "gloire locale du football amateur", se fait agresser dans la rue à coups de batte de base-ball. C'est la veille d'un match important et on pense tout d'abord que les agresseurs sont des supporters de l'équipe adverse. Dans le premier chapitre, c'est à dire avant l'agression, c'est Antoine qui raconte et ce jusqu'à ce qu'il tombe dans le coma. Vont alors se succéder vingt-et-un narrateurs (un par chapitre). Tous se connaissent, tous vivent de petits boulots. J'avais un peu peur au début de me perdre avec tous ces personnages mais, en fait, pas du tout. L'intrigue est linéaire et respecte la chronologie des faits. Et puis, on sent que l'auteur a de l'empathie pour ses personnages. Il ne les juge pas et c'est un livre tout sauf manichéen car, par-delà cette étude de personnages, c'est notre société et la crise qui la traverse qu'il dépeint. C'est un roman social comme je les aime. Je le conseille à tous ! »
    Roselyne - Librairie L'Armitière, Rouen

    Sauf quand on les aime

    Sauf quand on les aime

    Frédérique Martin
    Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €

    « Juliette, Kader, Claire, bientôt rejoints par Tisha sont quatre jeunes d’une vingtaine d’années. Bien plus que des colocataires, vivre ensemble est pour eux une façon de se réinventer une famille, de créer une complicité à l’abri du monde, eux que la vie n’a pas épargnés. Il y a aussi M. Bréhel, le vieux voisin, pétri de solitude et secrètement amoureux de Claire. Rythmé par les airs de violoncelle joués par Claire, leur quotidien, fait de petits boulots, de questionnements, de rires et de désenchantements sera brusquement dévasté par un terrible drame que seules leur amitié et leur soif de vivre pourront aider à surmonter. Un roman grave et plein d’espoir, par l’auteure du très remarqué Le vase où meurt cette verveine. »
    Céline - Librairie Le Neuf, Saint-Dié des Vosges

    « Ce texte d'un naturel désarmant nous plonge dans la vie de quelques personnages attachants : Claire, Juliette, Tisha et Kader, qui vivent en collocation, ils s'aiment, même s'ils se chamaillent parfois... Ces disputes, M. Bréhel, leur voisin, les attend avec impatience, des moments intenses qui viennent combler sa solitude de vieil homme oublié. Le style sans fioriture de l'auteur nous transporte, son sens du dialogue et de la répartie nous accrochent dès les premières pages pour ne plus nous lâcher... Et surtout, la beauté envoûtante du dernier paragraphe nous laisse abasourdi et songeur ! » Marianne - Librairie Les Lisières, Roubaix

     < 12345...1819 >