LECTURES D’ÉTÉ

    La sélection :

    La vie est facile, ne t'inquiète pas / roman

    La vie est facile, ne t'inquiète pas / roman

    Martin-Lugand, Agnès
    Indisponible sur notre site Indisponible sur notre site

    Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
    Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
    Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

    « On se laisse entraîner par le talent de feuilletoniste de l’auteur, qui manie à merveille le suspense amoureux. » Le Figaro

    « Agnès Martin-Lugand possède un incontestable sens du récit. » L'Express

    Le Diable, tout le temps, roman

    Le Diable, tout le temps

    roman
    De Donald Ray Pollock
    Indisponible sur notre site Indisponible sur notre site

    De l'Ohio à la Virginie-Occidentale, de 1945 à 1965, des destins se mêlent et s'entrechoquent : un rescapé de l'enfer du Pacifique, traumatisé et prêt à tout pour sauver sa femme malade ; un couple qui joue à piéger les auto-stoppeurs ; un prédicateur et un musicien en fauteuil roulant qui vont de ville en ville, fuyant la loi... La prose somptueuse de ce premier roman de D. R. Pollock contraste avec les actes terribles de ses personnages. Un univers terrifiant que la critique n'hésite pas à comparer à ceux de Flannery O'Connor, Jim Thompson ou Cormac McCarthy.

    C'est un roman monstrueux qui se subit comme un fléau biblique dans une langue d'un autre temps. On n'a rien lu d'aussi dévastateur depuis des années. Nicolas Ungemuth, Le Figaro Magazine.

    Pollock sublime l'immoral, touche par sa prose lumineuse et donne ici un livre marquant, bien dans la démesure américaine. Liliane Kerjan, La Quinzaine littéraire.

    Amours

    Amours

    De Léonor de Récondo
    Indisponible sur notre site Indisponible sur notre site

    Tandis que Victoire dort paisiblement dans des draps de dentelle, Anselme de Boisvaillant profite de son droit de cuissage sur Céleste, la petite bonne. Et alors que Victoire peine à donner un héritier à son mari, Céleste se retrouve enceinte. Pour sauver l’honneur de tous, Victoire prend une décision radicale : cet enfant sera le sien. Mais elle n’a pas la fibre maternelle, et le nourrisson dépérit. Mue par son instinct, Céleste décide de porter secours à l’enfant à qui elle a donné le jour. Quand une nuit Victoire s’éveille seule, ses pas la conduisent vers la chambre sous les combles…